lundi 3 mai 2021

Dans l'actualité!

NON à l'expulsion de Bienvenue!

L'association Un Toit c'est Un Droit soutient Bienvenue Goueze, jeune camerounaise exilée en France. Travaillant depuis un an et demi dans un EHPAD à Noyal-sur-Vilaine (en région rennaise), elle a reçu récemment une Obligation de Quitter le Territoire Français sous 30 jours (OQTF). Nous nous opposons à cette décision et exigeons que Bienvenue obtienne un titre de séjour et soit régularisée, après avoir travaillé en première ligne pendant la pandémie.

Nous appelons donc tous nos sympathisants à signer la pétition contre l'OQTF reçue par Bienvenue, apportons-lui notre aide collectivement dans cette période difficile!

Cliquez sur le lien suivant pour trouver plus d'informations sur la situation de Bienvenue, ainsi que la pétition à signer pour la soutenir : https://reseau-resf.fr/Voila-comment-on-remercie-les-premiers-de-cordee-du-COVID?var_mode=calcul

PAPIERS POUR TOU.TE.S !

 

Demande de report de la trêve hivernale pour les expulsions

Le collectif Alerte Bretagne demande aux préfectures, aux départements et aux élus leur soutien pour repousser la trêve hivernale au 1er novembre 2021, fixée pour le moment au 1er juin. Nous défendons cette initiative qui est prise dans le but d'éviter de nouvelles expulsions sans relogement de familles sans-abris, et de gagner du temps afin de trouver des solutions d'hébergement pour les personnes à la rue.

Pas de nouveau campement à Rennes, ni ailleurs !

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes/le-collectif-alerte-bretagne-demande-l-annulation-de-la-treve-hivernale-pour-les-expulsions-2067484.html

LOGEMENT POUR TOU.TE.S !

vendredi 30 avril 2021

Fin de convention pour la maison de Vezin-le-Coquet

Retour sur le déménagement de la maison de Vezin, ce jeudi 29 avril

C'est une page qui se tourne pour UTUD. A partir de 8h30, habitants, sympathisants et membres de l'association se sont mis au travail pour vider la maison de Vezin, dont la convention touchait à sa fin. Nous tenons à remercier les nombreuses personnes venues nous prêter main forte, grâce à qui le déménagement s'est terminé aux alentours de 14h. Merci pour votre enthousiasme et votre soutien tout au long du déménagement!

Nous avons toutefois un regret. La plupart des personnes exilées vivant jusqu'ici dans la maison ont pu être relogées, sauf 3 personnes qui sont restées sans solution de logement le soir, en attendant qu'une autre de nos maisons soit prête à les accueillir.

Nous remercions le promoteur ARC de nous avoir permis d'accueillir 18 personnes pendant 2 ans, ainsi que l'association Habitat et Humanisme pour le travail accompli sur cette même période!
 


mercredi 28 avril 2021

Rassemblement pour les droits des sans-papiers!

A l'occasion de la journée internationale des travailleurs et travailleuses samedi 1er mai, le Collectif des Sans-Papiers de Rennes et le Collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées organisent une manifestation dans le but de revendiquer la régularisation pérenne et sans conditions de tous les sans-papiers. Nous réclamons l'égalité de tou.te.s les travailleurs et travailleuses, quelle que soit leur nationalité.

La mobilisation aura lieu samedi 1er mai à 10h30 devant l'EHESP au 15, avenue du Professeur-Léon-Bernard, à Villejean. Soyons nombreux pour dénoncer la précarisation des personnes exilées!

Vous trouverez ci-dessous l'appel lancé par le CSP 35 et l'inter-orga, avec plus d'informations sur la mobilisation:

lundi 26 avril 2021

Mobilisation du 24 avril au CRA de Rennes

Samedi 24 avril, la mobilisation organisée par le collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes a rassemblé plus de 100 personnes. Elle avait lieu devant le Centre de Rétention Administrative de Rennes Saint-Jacques.

Nous contestons la construction au CRA d'une salle de visioconférence, annexe de la Cité judiciaire de Rennes, car elle se fera au détriment des droits des exilé.es. Une fois que la salle sera opérationnelle, les audiences devant le juge des libertés et de la détention s'y tiendront, ce qui signifie que les personnes jugées ne pourront plus échanger directement avec leur avocat si ce dernier intervient depuis le tribunal. De même, comment garantir la confidentialité des échanges entre l'avocat et la personne retenue dans ces conditions?

Nous revendiquons le droit à des procès équitables et à une justice impartiale pour tou.te.s sans exception!

Solidarité! 

Voici un lien vers le discours de Jean-Louis, du CSP 35 lors de cette mobilisation:

https://www.youtube.com/watch?v=FDWLnYlIJtQ

Signataires : Accueil réfugiés Bruz, Action Culture d'Entreprises, ATTAC Rennes, Bienvenue Rennes, CCFD Terres Solidaires 35, La Cimade 35, Collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye, Collectif Sans Papiers Rennes, Droit Au Logement, Ensemble 35, Groupe Logement du 14 octobre, GT Migrants FI Rennes, LDH Rennes, MIDAF, MRAP 35, NPA Rennes, Solidaire 35, Sud Education 35, UD CGT 35, UL CGT Rennes, UL CNT 35, Un Toit c'est Un Droit.

mercredi 21 avril 2021

Mobilisations à venir!

Annonce des deux prochains rassemblements auxquels prendra part l'association Un Toit c'est Un Droit.

Vendredi 23 avril, 9h, Place de la Mairie

Rassemblement de soutien aux familles à la rue, organisé par le collectif "Réquisition" (DAL 35, GL1410, Utopia 56 et UTUD) et soutenu par le collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes.

Le 14 avril, le Collectif Réquisition menait une action place de la Mairie pour exiger la mise à l'abri des familles exilées à Rennes. Sans propositions concrètes de la part de la préfecture, les associations se mobilisent encore une fois cette semaine pour demander un logement pour toutes les familles encore dehors à ce jour. Nous demandons des solutions pérennes et sécurisantes pour les parents et leurs enfants. Une demande d'autorisation de rassemblement a été faite auprès de la préfecture. Venez soutenir les familles!

Droit au logement pour tou.te.s!

Lien de l'évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/1568236320053452


Samedi 24 avril, 14h30, Aire Libre (Saint-Jacques-de-la-Lande)

Manifestation contre la construction d'une salle d'audience en visioconférence au CRA de Rennes Saint-Jacques, à l'appel de la Cimade 35 et soutenu par le collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes.

Depuis la mi-février 2021, une salle de visioconférence, annexe de la Cité Judiciaire de Rennes est en construction au centre de rétention administrative (CRA) de Saint-Jacques-de-la-Lande. Une fois qu'elle sera opérationnelle, les audience auront donc lieu sans présentation physique des personnes au tribunal. Les prises de paroles débuteront à 15h30 devant le CRA.

Refus d'une justice d'exception pour les exilé.e.s! 

Lien de l'évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/378843033242382

Signataires : Accueil réfugiés Bruz, Action Culture d'Entreprises, ATTAC Rennes, Bienvenue Rennes, CCFD Terres Solidaires 35, La Cimade 35, Collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye, Collectif Sans Papiers Rennes, Droit Au Logement, Ensemble 35, Groupe Logement du 14 octobre, GT Migrants FI Rennes, LDH Rennes, MIDAF, MRAP 35, NPA Rennes, Solidaire 35, Sud Education 35, UD CGT 35, UL CGT Rennes, UL CNT 35, Un Toit c'est Un Droit.

vendredi 16 avril 2021

Mobilisation place de la Mairie!

Bilan de la mobilisation du 14 et 15 avril 2021.

Mercredi et jeudi a eu lieu, place de la Mairie à Rennes, un rassemblement revendiquant le droit à l'hébergement de 7 familles d'exilés, soit 37 personnes, dont 24 enfants. Cette mobilisation a été menée par le collectif Réquisitions, composé du groupe logement du 14 octobre et des associations Utopia 56, le Droit Au Logement et Un Toit c'est Un Droit.

La police est intervenue et a infligé des amendes aux militants (potentiellement à hauteur de 2765€) pour rassemblement non autorisé, et a confisqué les tentes ainsi que du matériel mis à disposition des migrants par les associations.

L'engagement de la mairie "0 enfant à la rue" n'est plus tenu et la préfecture n'a pas relogé les familles. Pour l'instant la majeure partie d'entre elles a pu être hébergée grâce à l'action des associations impliquées, et ce jusqu'à lundi. Ensuite ces familles se retrouveront de nouveau sans solutions de logement.

 Nous demandons et exigeons l'ouverture de nouvelles places d'hébergement pour ces familles sans-abri, ainsi qu'une réelle politique d'accueil envers les personnes exilé.es, afin de respecter leurs droits fondamentaux.

Une manifestation est en cours de déclaration pour organiser un nouveau rassemblement lundi 19 avril à 10h devant la Mairie, alors venez soutenir les familles!

Logement pour tou.te.s, maintenant!

lundi 12 avril 2021

Naissance de Rejan!

La famille dont le campement est situé derrière l'auberge de jeunesse s'agrandit avec la naissance de Rejan, le 10 avril 2021 à l'hôpital sud. Ses 3 frères ainsi que son papa vivent actuellement au campement et dorment sous une tente dans le parc. La mère et le bébé se portent bien, mais ne savent toujours pas où ils vont dormir dans quelques jours!


Une autre famille de migrants est installée dans ce mini-campement. Ils n'ont aucune solution pour trouver un toit, après avoir contacté le 115, la Mairie ainsi que des associations solidaires.

Droit au logement pour tou.te.s!

Retrouvez ci-dessous le lien vers un article de Libération qui revient sur la situation précaire de ces deux familles.
 
 
 

Annonce Assemblée Générale UTUD

L'assemblée générale 2021 de l'association Un Toit c'est Un Droit se déroulera le mercredi 28 avril à partir de 18h30 en visioconférence.
Nous souhaitons ouvrir cette assemblée au maximum, et nous cherchons actuellement les meilleures solutions techniques pour vous permettre à toutes et tous d'y assister.
Nous vous ferons parvenir les documents à consulter (bilan d'activités, bilan comptable et projet d'orientations) le plus rapidement possible.
 
 
Rappel : seuls les adhérents à jour de leur cotisation peuvent voter lors de l'assemblée générale, pensez à votre adhésion 2021 !
Enfin, nous vous laissons découvrir le petit reportage réalisé par le média Konbini, revenant sur la visite de Blanche Gardin, la marraine de la Fondation Abbé Pierre, dans les maisons de l'association: https://www.facebook.com/watch/?v=303975187746990

Lettre d'informations trimestrielle

 La nouvelle lettre d'informations trimestrielle est disponible! Vous trouverez le lien de la lettre complète en bas de cette page.

LES ACTUALITES D'UTUD

On vide la mer avec une petite cuillère...

Lettre d'informations #4

 

Action du collectif "Réquisitions" à Paris : 300 tentes installées Place de la République                                            © Utopia 56

La situation difficile de l’hébergement d'urgence en France et à Rennes ne peut être comprise sans un regard sur la politique d’immigration. La loi votée en 2018 réaffirme certes la nécessité de mieux intégrer les personnes en situation régulière, en particulier les réfugiés. Mais elle martèle surtout que les personnes en situation irrégulière doivent quitter le territoire. Et il s’agit aujourd’hui de leur ôter tout espoir d’être régularisées un jour… Les régularisations deviennent extrêmement rares, et les Obligations de Quitter le Territoire Français (OQTF) pleuvent…

Plus de régularisation signifie pas de rotation dans les dispositifs d’hébergement, qu'ils soient ceux du 115, de la mairie de Rennes ou des associations. Le nombre d’années à attendre avant de pouvoir espérer être régularisé ne cesse de s’allonger, le seuil symbolique des 5 ans de présence sur le territoire que tous les sans-papiers attendaient n'est plus une garantie. Le nombre d’années pendant lesquelles les gens ne peuvent être autonomes pour se loger faute de pouvoir travailler s’allonge en même temps que s’éloignent les possibilités de régularisation.


C'est une véritable stratégie du pourrissement...

Et le désespoir s’installe… Tout le monde vit avec la crainte de recevoir une OQTF, le plus souvent accompagnée d’une Assignation à Résidence. Quand ces 2 mesures tombent, elles déstabilisent des familles qui, après des périodes très difficiles, croyaient voir la fin du tunnel: celles qui avaient réussi à trouver une solution d’hébergement, et même, celles qui ont eu le droit de travailler pendant plusieurs mois, plusieurs années ! C'est toute leur vie qui s'effondre, une seconde fois.

Leur adresse connue de la préfecture, les familles ne se sentent plus du tout en sécurité. Pour éviter de se faire réveiller à 5h du matin pour prendre la direction de l'aéroport, certaines choisissent de quitter cet hébergement, et de retomber dans la précarité. D’autres restent, et ne dorment plus…


Cette politique a pour but évident de décourager les déboutés, et de les inciter à demander l’aide au retour. Et effectivement, on voit quelques départs. Mais très peu. Selon les chiffres de l'année 2018 : seules 12,4% des OQTF prononcées donnent lieu à un retour effectif vers les pays d'origine. Dans 87,6% des cas, la France fabrique purement et simplement des sans-papiers.
 
 

mercredi 17 mars 2021

Mobilisations à venir !

Beaucoup de mobilisations dans les prochains jours !
  • Demain, jeudi 18/03, à 13h30, au tribunal administratif de Rennes (3 contour de la Motte) : un habitant de maison UTUD, Ousmane, passe en recours devant le juge.
    Soyons nombreuses et nombreux à lui apporter notre soutien !





  • Samedi 20/03, à 11h, à la Mairie de Laillé : rassemblement pour soutenir une famille menacée d'expulsion !
    Organisé par la FCPE 35, l'association "Un Petit Coin de Parapluie" et la Mairie de Laillé




  • Samedi 20/03, à 13h12, place Charles de Gaulle : manifestation contre les violences policières et contre le racisme
    A l'appel du collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye et du collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes
    Événement Facebook associé : https://www.facebook.com/events/454815408962378




  • Samedi 27/03, à 14h, République : manifestation pour le droit au logement pour toutes et tous, et contre les expulsions !
    A l'appel de la Coalition européenne pour le droit au logement et à la ville, du DAL et du collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées.
    Evénement Facebook associé : https://www.facebook.com/events/257653185944134 




Soyons en nombre ! 

lundi 22 février 2021

Soutenons la famille HAMZI !

Soutien à la famille HAMZI !

La famille HAMZI conteste son OQTF mercredi 24/02 à 9h au Tribunal Administratif (square de la Motte).

La famille vit en France depuis septembre 2013, ils ont quatre enfants dont deux sont nés en France, Monsieur travaille à la Cooperl depuis janvier 2018, en CDI depuis août 2018, madame depuis février 2019. 

Les parents, Roms d'Albanie, craignent que leurs enfants qui ont grandi ici endurent les graves discriminations qu'eux-mêmes ont vécues en Albanie, en particulier une scolarisation très difficile pour les enfants Roms. 

Les enfants ont été parrainés samedi passé à la mairie de Bréteil, où ils sont domiciliés, et à la mairie de Montfort, où ils sont scolarisés.



Donc venons les soutenir lors d'un RASSEMBLEMENT devant le TA , 3 contour de la Motte, mercredi 24 février à 9h !


Un article dans Ouest-France qui parle de la situation de la famille : https://www.ouest-france.fr/bretagne/breteil-35160/a-breteil-la-famille-d-origine-albanaise-craint-l-expulsion-7154562


mercredi 10 février 2021

Communiqué de l'inter-orga : Activez le Plan Grand Froid !

 COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Collectif Inter-Organisations de soutien aux personnes exilées de Rennes appelle à la mise en place d’un plan Grand Froid et la réquisition de logements de toute urgence.

Alors qu'une vague de froid est annoncée ces prochains jours sur notre département, de trop nombreuses personnes sont encore à la rue sans solution d'hébergements.

Nous exigeons la mise en place d'un plan Grand Froid pour toutes les personnes sans abri, avec ou sans papiers.

Nous réclamons aussi la réquisition immédiate de tous les logements vides pour des solutions d'hébergements pérennes de toutes les personnes à la rues.

Nous rappelons enfin qu’en vertu de l’article L 2212-1° et 5° du Code Général des collectivités territoriales, le Maire est investit d’un pouvoir de police générale qui lui offre aussi la possibilité de prononcer la réquisition de locaux vacants nécessaires au logement des personnes ou des familles sans abris.

Il s’agit donc d’un pouvoir propre du Maire. Sa mise en œuvre suppose une situation d’urgence (CE 29 décembre 1997 n°172556) et nous considérons que nous sommes précisément face à une situation d’urgence sociale et vitale.




Collectif Inter-Organisations de soutien aux personnes exilées de Rennes
interorga35@protonmail.com

vendredi 5 février 2021

Rassemblement RESF : Droit à la scolarité gratuite pour tou.te.s !

 A l'appel du Réseau Education Sans Frontières 35, un rassemblement sera organisé ce mercredi 10/02 à partir de 14h devant le rectorat de Rennes.




Soyons en nombre, pour réclamer le droit à une scolarité gratuite pour tou.te.s !

jeudi 14 janvier 2021

Les chantiers du week-end 16/17 janvier

Après plusieurs mois de chantier, sur lequel beaucoup d'entre-vous sont intervenus (merci beaucoup !), la nouvelle maison de l'association est prête à accueillir ses habitant.e.s !

Un dernier coup de collier est nécessaire : l'aménagement de la maison ! Des meubles et affaires sont à emmener à la maison, depuis plusieurs lieux de stockage, puis à monter dans chacune des chambres de la nouvelle maison. Par ailleurs, si on a le temps, il y a des tours de déchetterie à faire avec du matériel de plusieurs maisons de l'association.

Nous vous proposons donc de vous inscrire via ce framadate, pour proposer votre aide à l'association : https://framadate.org/3wlt6eSMWV5jbBW8

Deux solutions possibles : samedi 16 janvier ou dimanche 17 janvier. Voire les deux, si on est assez nombreuses et nombreux !

Début de la journée à 9h30, lieu de rdv à venir.

Si vous avez un gros véhicule, ou une remorque, et que vous êtes disponibles, merci de vous signaler !

Pour plus d'infos : 07 54 37 62 67




jeudi 7 janvier 2021

Urgence : Jeunes à la rue

Message d'urgence à diffuser :

 

Le camarade menuisier solidaire S., qui fabrique des meubles pour la nouvelle maison de l'association actuellement en chantier, a rencontré trois jeunes sans-abris sous le pont du Leclerc Cleunay.

Une solution d'hébergement a été trouvée pour l'un d'entre eux, mais il manque encore une solution d'hébergement pour les deux autres en cette période de grand froid.

Merci de contacter l'association si propositions (par mail à untoitundroit35@gmail.com, ou par téléphone au 07 54 37 62 67)


A diffuser !

jeudi 24 décembre 2020

Chantiers de janvier 2021 !

Un Toit c'est Un Droit a beaucoup de chantiers en prévision pour janvier 2021 ! De l'aide ne sera pas de trop, que ce soit des bras pour porter, mais aussi, des dons ou des affaires à récupérer !

D'abord, nous aménageons une nouvelle maison depuis plusieurs semaines, pour que celle-ci soit prête pour janvier ! 

Les travaux ont bien avancé, mais il reste du travail en janvier. Notamment : 

  • Pose d'un grillage de séparation dans le jardin (Un grillage de 1m20 X 6m est d'ailleurs recherché)
  • Pose d'une nouvelle chaudière (chaudière gaz recherchée)

Ensuite, nous allons devoir traiter deux maisons infestées de punaises de lit : gros boulot !

Nous allons devoir nous débarrasser de l'ensemble des meubles contaminés, laver et désinfecter les affaires et les stocker à l'abri, procéder aux interventions de désinsectisation, puis enfin, remeubler les deux maisons. Pour ces chantiers, nous allons avoir besoin : 

  • De bras pour évacuer les meubles contaminés
  • De congélateurs de grande capacité pour désinfecter les affaires : en effet, le froid est le remède le plus efficace contre les punaises de lit, aussi, si l'on nettoie les affaires, qu'on les places dans un sac poubelle et qu'on les laisse 48h dans un congélateur, il n'y aucune chance que les punaises de lit s'en sortent (et aucun risque de contamination) !
  • De dons matériels : sommiers deux places / canapé-lit / lit parapluie / meuble de rangement (à tiroir, ou étagères) / frigo / cuisinière électrique

Ces différents chantiers seront menés tout au long du mois de janvier, voire même février. Un calendrier plus précis sera proposé début janvier.

Si vous pouvez nous aider sur un de ces points, n'hésitez pas à nous recontacter par mail : untoitundroit35@gmail.com 

Pour proposer votre participation et donner vos disponibilités, un framadate sur lequel vous inscrire (bien laisser votre numéro de téléphone lors de votre inscription) : https://old.framadate.org/r1is2Eumg23FNbj7

Merci d'avance, et joyeuses fêtes !

UTUD

mardi 22 décembre 2020

Fermeture de la permanence UTUD pendant les Fêtes

Les permanences des vendredis après-midi de 14h à 17h au Pôle Associatif de la Marbaudais ferment pour les fêtes.


Prochaine permanence : vendredi 8 janvier à 14h !




Bonnes fêtes à tou.te.s !

jeudi 17 décembre 2020

Lettre d'info #3 : la fin d'année 2020 d'UTUD

LES ACTUALITÉS D'UTUD

La fin d'année 2020 de l'association
Lettre d'informations #3

Chantier sur une nouvelle maison, avec les Compagnons Bâtisseurs de Bretagne ! Crédits photo © CBB

Bilan 2020 de l'association : deux confinements, une assemblée générale, et besoin de bras !

C’est une constante depuis des années, les politiques gouvernementale et préfectorale dans le domaine social et migratoire n’ont cessé de s’aggraver, accompagnées de discours de plus en plus ouvertement xénophobes au plus haut niveau de l’État. La casse du service public dans les administrations, à l’hôpital, dans les services sociaux, etc. plonge de plus en plus d’usagers dans des situations catastrophiques (exemple : plus de 400 dossiers de prolongation de droits en attente de traitement à la préfecture. Résultat : perte de titre de séjour, de travail et de logement !). Dans ce contexte, les associations se trouvent de plus en plus confrontées, chaque jour, à des situations humainement insupportables et, donc, à des charges de travail exponentielles qui devraient normalement relever de l’État. 

Si la mobilisation des Rennais et des Rennaises a pu faire bouger les lignes municipales au cours des dernières années (engagement d’hébergement des familles et financement des consommables pour les maisons UTUD), nous sommes encore loin du compte : chaque soir des célibataires et des familles en attente de rendez-vous dorment à la rue. Parallèlement, la mairie de Rennes a, dans la dernière année, un peu trop eu tendance à considérer UTUD comme un prestataire de service mobilisable à la minute, accentuant encore la charge de travail des militants. 

Phénomène aggravé par les conséquences du confinement, aujourd’hui l’association se trouve prise en tenailles entre ses obligations morales et le manque de main d’œuvre : les quelques militants de terrain de UTUD ont de plus en plus de mal à réaliser convenablement l’accompagnement des personnes et le suivi des travaux d’entretien des maisons, tout en maintenant la pression sur les autorités.

L’enjeu 2020-2021 est donc, parallèlement aux actions de revendication du droit au logement, de travailler prioritairement à l’intégration des exilés dans l’association et au renforcement des moyens humains en général. 

Il y a de la place pour tout le monde à UTUD, y compris pour des aides très ponctuelles : ce sont les petites gouttes d’eau qui font les grandes rivières ! Petits bricolages, cours de français, soutien scolaire, jardinage, accompagnement dans la cité pour des démarches administratives ou pour l’accès à la culture, etc. : 

Nous avons besoin de vous !

En janvier 2021, l'association aura plusieurs chantiers à mener, principalement des déménagements et de la manutention. Si vous êtes disponibles, si vous avez un gros véhicule, voire un congélateur à grande capacité, merci de vous inscrire au lien suivant (laissez votre numéro de téléphone lors de votre inscription) :  

Inscrivez-vous pour les chantiers !


Des habitants actifs !


Les délégués des maisons UTUD ont décidé de se retrouver une fois par mois. Au programme le point sur la situation et les actions, les chantiers en cours ou à venir et l’organisation d’équipes solidaires pour venir en aide sur tel ou tel lieu. 

Des demandes aussi :

  • Avoir des petites formations techniques pour répondre aux besoins d’entretien des maisons (plomberie, menuiserie, électricité de base, etc) 
  • Organiser des temps de rencontres-débats sur des sujets aussi divers que la protection de l’environnement et les économies d’énergie, l’égalité hommes-femmes, l’éducation à la santé, le rôle des différentes institutions françaises et des élus, l’organisation du travail social, l’histoire de la France, les traditions dans les différents pays, l’animation en direction des enfants (cf : travaux manuels… plutôt que télé!), etc.

Pour répondre à leurs demandes, tous les soutiens sont bienvenus !


Et maintenant ?

Un confinement qui permet de contrôler et réprimer les personnes exilées

Nous avons remarqué une recrudescence des contrôles d'identité au cours du second confinement, permis par l'état d'urgence sanitaire.

La police contrôle les attestations de sortie, mais en profite pour contrôler les papiers, et cela mène à une situation de grande tension.

Les assignations à résidence et les obligations à quitter le territoire français (OQTF) pleuvent, et les personnes ont désormais très peur de sortir de chez elles. Le Télégramme présentait une opération de ce type la semaine dernière.

Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez lire l'entretien de Carole Bohanne, présidente du MRAP 35, réalisé par l'équipe de Humanités en Quarantaine ?, qui proposent sur leur page Facebook des publications de très grande qualité, et adossés au programme de recherche "CovidExil".


Maintien des activités et des chantiers malgré le second confinement

UTUD a maintenu ses activités et ses chantiers malgré l'annonce du second confinement.

Activités militantes bien sûr, avec la participation au rassemblement en réaction avec la "Nuit de la Honte" du lundi 23/11 à Paris.

Activités de soutien également, des personnes à la rue. Les vendredis après-midi, l'association continue à recevoir les personnes à la rue, ou en procédure d'expulsion, dans son bureau du Pôle Associatif de la Marbaudais, 32 rue de la Marbaudais dans le quartier de Maurepas à Rennes.

Et les chantiers de l'association sont en cours : une maison est actuellement en train de recevoir un coup de neuf, les déménagements suivront courant janvier 2021 ! Egalement, une lutte intense contre les punaises de lit nous attend dans deux de nos maisons ! Il y aura de quoi faire pour tout le monde !

Bonus : Ecoutez le podcast de Louise, chercheuse au programme CovidExil, sur la thématique de l'hébergement !


Et demain ?

La lutte pour l'égalité des droits et la dignité continue !



Prochain rendez-vous

Vendredi 18 décembre, 18h, République, pour une manifestation dans le cadre de la Journée internationale des Migrant.e.s, l'acte 4 des Sans-Papiers !


Toutes les informations sont à retrouver sur le blog de la Marche des Solidarités !


Vers une conférence départementale de la solidarité !

Prévue au printemps dernier, cette conférence des villes et réseaux de solidarité du département avait dû être annulée du fait du confinement. Le projet est aujourd’hui remis sur les rails.

Première idée forte : partant du constat qu’il existait sur le 35 de nombreuses associations (ou collectifs) et municipalités ayant déjà une pratique de solidarité avec les exilés, l’idée était de les mettre en réseau afin de mutualiser leurs expériences.

Deuxième point : nous faisions le constat qu’il existait des potentialités importantes d’accueil hors Rennes métropole mais que nous buttions toujours sur le problème des transports. La tenue de cette conférence départementale était donc adossée à la revendication de gratuité pour toutes les personnes en situation de précarité (qu’elles soient françaises ou étrangères) : un premier pas a été fait par le Conseil Régional qui a uniformisé ses tarifs à la baisse (à l’exception de certaines lignes jugées plus « touristiques ») mais notre revendication de gratuité totale reste toujours d’actualité.

Des élus et des collectifs d’autres départements bretons sont intéressés par la démarche : chiche ! Et si nous faisions de la Bretagne un pôle d’exemplarité ?


Bonnes fêtes de fin d'année !

Nous vous souhaitons une belle et heureuse fin d'année 2020, en espérant que 2021 soit meilleure pour toutes et tous !

Rappel : nous avons besoin de vos adhésions et de vos dons pour continuer nos activités ! Et à chaque fin d'année, puisque l'association est reconnue d'intérêt général, nous éditons des reçus fiscaux pour les sommes reçues à l'année !

Adhérez à l'association


Faites un don


Merci pour votre générosité !

Joyeuses Fêtes à toutes et tous !


Un Toit, c'est Un Droit !
 



lundi 7 décembre 2020

Reprise des chantiers UTUD : besoin de bras !

Après l'intervention des Compagnons Bâtisseurs dans une de nos maisons, nous lançons un appel aux volontaires pour nous aider dans nos travaux !




Nous cherchons donc des volontaires :
  • A partir du 4 janvier, 10h : Déménagements, (gros véhicules appréciés !)
    https://framadate.org/r1is2Eumg23FNbj7

  • Par ailleurs, nous recherchons des propriétaires de grands congélateurs, car nous sommes confrontés à une infestation de punaises de lit, et le froid a la capacité d'éliminer les bêtes.
    Merci de nous indiquer par retour de mail ou par téléphone si vous avez de la place en congélation !

Si vous êtes disponibles : merci de vous inscrire sur les sondages, en laissant votre numéro de téléphone !

Merci d'avance !

UTUD

vendredi 27 novembre 2020

Appel à la solidarité !

L'association a besoin d'aide sur deux points : 


1) Une poussette-landeau jumeau est recherchée ! 

L'association recherche une poussette-landau pour jumeaux pour une famille accompagnée par l'association : l'accouchement est prévu en décembre. 

Merci d'avance de faire circuler.

Pour nous contacter : 07 54 37 62 67 / untoitundroit35@gmail.com


2) Cagnotte pour une famille menacée de retourner à la rue !

L'association Un toit c'est un droit Rennes (association loi 1901 créée en 2012 et déclarée d'intérêt général) gère actuellement une quinzaine de maisons prêtées gratuitement, pour des temps limités, par des propriétaires. La situation du logement et de l'hébergement étant catastrophique, de plus en plus nombreuses sont les personnes qui font appel à elle et nos possibilités d'accueil sont aujourd'hui saturées.

Nous lançons une cagnotte dédiée pour dépanner en urgence des locataires, anciens bénéficiaires de l'association, ne parvenant plus, momentanément, à payer leur loyer. Pour décembre 2020, il s'agit concrètement d'aider une famille qui attend un bébé pour la fin du mois (leur loyer s'élève à 530 euros).

Vous trouverez la cagnotte sur notre compte Hello Asso : https://www.helloasso.com/associations/un-toit-c-est-un-droit/collectes/mobilisons-nous-pour-une-famille

Vous remerciant par avance, et n'hésitez pas à partager autour de vous !

mardi 24 novembre 2020

Lettre ouverte au Préfet

Un Toit c'est Un Droit est signataire de la lettre ouverte au préfet du collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées, sur la situation du logement à Rennes.


A diffuser largement !

LETTRE OUVERTE AU PRÉFET
COLLECTIF INTER-ORGANISATION DE SOUTIEN AUX PERSONNES EXILÉES DE RENNES
A Rennes, le 23/11/2020
Monsieur le Préfet de Région,
Monsieur le directeur de la DDSPCP,
Madame la directrice du SIAO 35,
Par une circulaire du 3 novembre 2020, les ministres de l’Intérieur et de la Santé enjoignent aux préfets de mettre à l’abri les personnes à la rue :
« Dans le contexte de crise sanitaire actuelle, l’hébergement des personnes à la rue quel que soit leur statut est une priorité…. Il convient aujourd’hui d’aller plus loin et de mobiliser l’ensemble des places disponibles sur votre territoire. Vous ouvrirez autant de places que nécessaires… »
Le collectif inter-organisations de soutien aux personnes exilées ne peut que s’en féliciter puisque nous demandons depuis longtemps l’ouverture d’un centre d’hébergement ouvert 24 sur 24 offrant, sans condition, un toit à toute personne sans abri. Pourtant, et alors que le confinement a été décrété le 30 octobre dernier - il y a donc plus de 2 semaines - et que la circulaire ministérielle de mise à l’abri date déjà d’une semaine, nous constatons un nombre toujours croissant de personnes à la rue dans le département.
Hier encore, le 115 répondait aux demandeurs d’un hébergement qu’il n’y avait pas de place avant le mois de février ! Tandis que dans sa « Fiche mensuelle de veille sociale » d’Octobre 2020, le SIAO 35 reconnait le taux scandaleux de 21% de réponses positives (TRP)* pour des demandes d’hébergement d’urgence sur le mois d’octobre 2020 .
Nous nous étonnons de la lenteur de l’application de cette circulaire par vos services alors que les conditions atmosphériques se dégradent et que l’urgence sanitaire ne cesse d’être proclamée. Serait-ce parce que les moyens alloués sont ridiculement faibles - seulement 30€ par chambre - pour répondre à l’injonction ministérielle d’ouverture de chambres d’hôtel ?
En effet, la circulaire précise : « À cet effet vous ouvrirez en priorité des places en hôtels ou en structures qui permettent le respect des gestes barrières … »
Quelles qu’en soient les raisons, cette situation et les carences de l’État sont inacceptables dans le contexte sanitaire inédit que nous traversons.
Nous vous demandons donc d’exercer vos prérogatives légales pour réquisitionner des locaux disponibles afin de mettre de toute urgence les personnes à l’abri.
Rappelons que les enquêtes épidémiologiques sur la première vague de Covid-19 ont montré que ce sont les plus faibles qui sont les plus touchés par la maladie. Il serait indécent de ne pas s’atteler d’urgence à l’application de la circulaire interministérielle.
Recevez, Monsieur le Préfet, Messieurs les directrices et directeurs de services de l’État, nos salutations associatives inquiètes.
Le collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes
Contact : interorga35@protonmail.com
Signatures : ACE – Accueil Réfugiés Bruz – ATTAC Rennes – CCFD-Terre Solidaires 35 – La Cimade Rennes – CRIDEV – DAL 35 – Ensemble 35 – Etonnant Voyage – FSU 35 – Groupe Logement 14/10 – LDH Rennes – LFI 35 – MIDAF – MRAP 35 – NPA Rennes – PCF 35 – SDAS FO 35 – Solidaires 35 – Sud Education 35 – UCL Rennes – UL CGT Rennes – UL CNT 35 – Un Toit c’est Un Droit – Utopia 56 Rennes

lundi 23 novembre 2020

Stop expulsions ! Familles en danger !

2 familles, 9 enfants, vivant à Laillé depuis plusieurs années sont menacées d'expulsion, en plein confinement et en pleine pandémie !

La FCPE Locale de Laillé appelle au soutien, par deux moyens :  

1) Rassemblements devant les écoles concernées, ce mardi 24/11 à 16h30 (cf. tract)

2) Signer la pétition en ligne : https://www.change.org/p/m-emmanuel-berthier-ne-coupez-pas-les-ailes-%C3%A0-des-enfants-qui-apprennent-%C3%A0-voler

STOP EXPULSIONS !

jeudi 19 novembre 2020

Appel aux dons de produits ménagers !

En cette période de pandémie, il importe de nettoyer les surfaces plus que d'habitude.

Or, les produits ménagers sont une dépense considérable, notamment pour des personnes n'ayant que très peu de sous...

Aussi, nous lançons un appel aux dons pour les produits ménagers !

Sont recherchés :
  • Produits vaisselle
  • Produits pour le sol
  • Produits virucides/désinfectants toutes surfaces (en spray...)
  • Éponges, chiffons, serpillères...
  • Sacs poubelle (privilégier les grandes capacités, 30L et plus)
  • Savon de Marseille

Pour déposer vos dons : 
Une permanence a lieu tous les vendredis après-midi entre 14h et 17h au Pôle Associatif de la Marbaudais, 32 rue de la Marbaudais 35700 Rennes, dans le quartier de Maurepas.
N'hésitez pas à fixer un rdv au 07 54 37 62 67 !





A partager autour de vous ! Merci !

Un Toit c'est Un Droit

lundi 19 octobre 2020

Cri d'alarme pour les familles bénéficiaires de l'aide ASE

Après avoir abordé la situation catastrophique des personnes à la rue vendredi dernier, nous lançons l'alerte sur l'aide du Conseil Départemental d'Ille-et-Vilaine, accordée aux familles au titre de la protection de l'enfance.

En effet, le CD 35 verse une allocation pour les familles précaires, via l'opérateur SEA 35 (Sauvegarde de l'Enfance à l'Adulte), et leur service "SKOAZELL". Cette aide, même si "falcutative" car non inscrite dans la loi, est vitale pour de nombreuses familles, sans quoi les enfants ne pourraient manger à leur fin, et s'équiper convenablement pour l'école.

Actuellement, les familles ont de plus en plus de mal à accéder à cette aide, et celles qui en sont déjà bénéficiaires rencontrent souvent des problèmes dans leurs versements.

En 2018, le CD 35 avait tenté de remettre en cause le versement de cette aide, ce qui avait amené UTUD et le collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées à mener une campagne pour le maintien sans condition de durée et de nationalité de cette aide.

Le texte de la pétition est d'ailleurs toujours visible sur la plateforme du CD 35 (https://interpellation.ille-et-vilaine.fr/index.php?id=showInterpellation&ide=69) et celle-ci affiche 1337 signatures, soit la pétition la plus signée de la plateforme à l'heure actuelle !

Nous ne pouvons pas encore dire s'il s'agit d'un problème "technique", ou s'il s'agit d'une nouvelle remise en cause de cette aide. Pour clarifier ce dossier, UTUD a donc demandé un rendez-vous auprès du CD 35, via la lettre ci-dessous !

Nous conclurons avec les mêmes mots que la pétition de 2018 : 

Les départements sont en charge de la solidarité humaine, et de la protection de l'enfance. N'acceptons pas que l'Ille-et-Vilaine se dispense de cette obligation envers les enfants les plus précaires vivant sur son territoire !

Cette lettre a vocation à être lue et partagée le plus possible !


Cri d’alarme pour les familles bénéficiaires de l’aide ASE

 

A Rennes, le lundi 19 octobre 2020

            M. le Président Jean-Luc Chenut,

Les associations de soutien aux personnes exilées sont sans cesse interpellées par des familles qui se trouvent en situation de très grande précarité, y compris alimentaire. Les retards de distribution des chèques accordés par le département sont très importants, les délais de renouvellement (tous les 3 mois) s’allongent dangereusement et les délais pour obtenir un premier rendez-vous sont interminables. Lors d’un déménagement d’une famille d’une commune à une autre – et c’est fréquent pour des familles en précarité – le passage de relais Skoazell-CDAS de la commune d’accueil est aussi très long.

Il s’agit ici d’aides certes facultatives pour le département, mais vitales pour les familles. En cette période de rentrée scolaire, la liste des besoins est longue, les associations humanitaires se démènent mais ne peuvent tout régler. Des familles vivent des semaines voire des mois sans un centime en poche, et nous disent que les distributions de nourriture aux Restos du Cœur ne suffisent pas, et de moins en moins, à assurer le minimum pour une famille, ne peuvent fournir les couches nécessaires aux bébés. La fondation Abbé Pierre a distribué de très nombreux chèques service, mais arrive aussi au bout de ses moyens.

Nous ne savons pas où se situent les difficultés pour distribuer ces aides aux familles. A Skoazell, au département ? Sont-elles d’ordre financier, ou à un problème d’organisation des services en raison de la situation sanitaire. Quoi qu’il en soit, la situation est préoccupante, nous ne savons pas ce que la situation sanitaire nous réserve dans les semaines à venir et la faim s’installe dans les hôtels, les maisons Ville de Rennes, les maisons de l’association UTUD…

La situation est en effet très alarmante. Aussi, nous sollicitons un rendez-vous dans les brefs délais auprès de la SEA 35, qui pilote SKOAZELL, avec la présence du Conseil Départemental 35 et du CCAS de la Ville de Rennes. Nous demandons à être reçus par un représentant de chacune de ces trois instances pour comprendre d'où viennent les retards et les impayés qui ont des conséquences désastreuses pour toutes les personnes qui n'ont que cette aide pour subsister, d’autant plus inquiétant en cette période de reprise du Covid-19.

Dans l’attente de ce rendez-vous, bien cordialement,



Cette lettre a été rédigée par l’association Un Toit c’est Un Droit,

membre du collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes

A l’intention de M. Jean-Luc Chenut, président du CD35, ainsi qu'aux membres de la commission Egalité des Chances du CD35

 copie à la Ville de Rennes et à son CCAS,

et à la SEA 35, et son pôle Précarité Insertion.

vendredi 16 octobre 2020

Lettre d'alerte sur l'état de l'hébergement d'urgence à Rennes

A Rennes, le 16/10/2020

L’association Un Toit c’est Un Droit a lu avec beaucoup d’intérêt le Rapport d’Observatoire du SIAO 35.

Nous y avons appris que 61 635 demandes d’hébergement d’urgence ont été exprimées auprès de SIAO en 2019, soit une augmentation de 40 points par rapport à l’année précédente. Ces demandes représentent 5847 personnes différentes. Parmi ces demandes, 52 % ont reçu une demande positive. Ce qui a laissé 80 personnes par jour sans solution. 

En 2020, la situation est bien différente, en raison des conditions sanitaires. En mars 2020, à la veille du confinement, tous les appels au 115 ou presque se sont vu proposer une solution, y compris les personnes qui s’étaient réfugiées dans le squat des Veyettes. Et depuis, toutes ces personnes sont toujours prises en charge, ce qui est une excellente nouvelle.  

Cependant quelques personnes ont été remises à la rue, dont certaines n’ont trouvé d’autre solution que de s’installer dans un campement derrière l’auberge de jeunesse. Et surtout, depuis juin, les CADA, CAES et autres structures ont repris les remises à la rue des demandeurs d’asile déboutés. Les demandeurs d’asile non repérés comme particulièrement vulnérables sont toujours aussi nombreux à ne pas être orientés vers des CADA ou autres dispositifs dédiés, ce qui a entraîné la condamnation de la France par la Cour Européenne des Droits de l’homme le 2 juillet 2020, et sont cependant exclus de fait du 115.

Toutes ces personnes appellent le 115, mais obtiennent toutes la même réponse : Pas de place, personne ne sort, toutes les places sont occupées, donc personne ne peut obtenir de place. Même les personnes très vulnérables signalées par les services sociaux ou les associations par le biais de la DHU ne peuvent obtenir de solution.

Nous sommes à la veille de l’hiver. Des personnes très malades, des femmes enceintes, des bébés de moins d’un an, se retrouvent à la rue, sans aucune chance d’une solution du 115. Comment toutes ces personnes vont-elles traverser l’hiver, alors que les conditions sanitaires ne cessent de se dégrader ? 

Après une période de plusieurs mois où le taux de réponses positives devait avoisiner les 100 %, il doit maintenant être très proche de 0 %. En ce début d’automne, la situation est très tendue, la mairie de Rennes est très sollicitée par les familles avec enfants, les associations proposant des hébergements de plus ou moins longue durée sont saturées. 

Comment le SIAO et l’Etat envisagent-ils de répondre à la situation pour répondre à leurs obligations fixées par le code de l’Action Sociale et des Familles, article L345-2-2 : « Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence » ?

Il faut ouvrir des places d’hébergement, dès maintenant, et en nombre suffisant. Sans quoi, une catastrophe humanitaire semble inévitable en ces temps de crise sanitaire.


Lettre ouverte écrite à l’intention de la DDCSPP* 35, et du SIAO* 35

Copie à la Maire de Rennes

Rédigée par l’association Un Toit c’est Un Droit, 

membre du collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes

Contact : 07 54 37 62 67 / untoitundroit35@gmail.com 


 


*DDCSPP : Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations

*SIAO : Service Intégré d’Accueil et de l’Orientation


vendredi 25 septembre 2020

Assemblée Générale 2020 : Annulation du présentiel, AG en visioconférence !

Comme vous pouvez vous en douter, suite aux récentes annonces du gouvernement concernant la crise sanitaire, et par principe de précaution, Un Toit c'est Un Droit préfère annuler la version "présentielle" de son Assemblée Générale 2020, prévue mardi 29/09 à partir de 18h30 à la Maison Internationale de Rennes.

Cependant, l'association maintient son Assemblée Générale 2020. Celle-ci aura lieu seulement en visioconférence, via l'outil de visioconférence "Jitsi Meet" (un équivalent de "Zoom", mais libre).

Pour faciliter la fluidité de l'assemblée, nous sommes contraints de limiter la jauge de participants à l'Assemblée Générale à 15 personnes maximum. Sans quoi, nous craignons les problèmes de connexions, et des difficultés de compréhension pour mener un débat efficace.

Aussi, nous réservons des places pour les membres du CA sortants, mais également, quelques places pour les adhérents : merci de nous faire part avant ce dimanche 27/09 de votre souhait de participer à l'assemblée à l'adresse de l'association : untoitundroit35@gmail.com

Pour tous les autres adhérents, nous vous rappelons que vous pouvez renouveler votre adhésion via notre compte Hello Asso : https://www.helloasso.com/associations/un-toit-c-est-un-droit/adhesions/un-toit-c-est-un-droit-35-adhesion-2020

Navrés de vous prévenir à la dernière minute, et en espérant vous revoir toutes et tous bientôt !

Un Toit c'est Un Droit !

mardi 22 septembre 2020

Nouveau campement à Rennes : ouvrez des lieux !

 Le collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes appelle à un rassemblement Place de la Mairie, mercredi 23 septembre à 16h, pour exiger la mise à l'abri des familles qui dorment sous tente près de l'Auberge de Jeunesse à Rennes.

Ci-dessous le communiqué : 

Communiqué de presse
Collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes


 

Personnes à la rue :

Camper sous la pluie ?

A Rennes, le mardi 22 septembre 2020

 

Depuis le début du mois de septembre, la situation du logement se tend dangereusement sur la ville de Rennes.

 

-        L’Etat responsable de l’hébergement d’urgence et de l’hébergement des demandeu.se.rs d’asile remet les personnes hébergées dans les CADA, donc hébergées de droit, à la rue. C’est le cas pour ceux de la périphérie rennaise, de Rennes, voire des départements proches. Pire, lors d’une action du Collectif de soutien aux personnes sans-papiers, le mercredi 09/09 à la DDCSPP, une adresse mail a été fournie pour signaler les personnes fragiles à héberger d’urgence. Les associations l’ont utilisé trois fois. Sans réponse, sauf lundi 21/09 : « Sauf erreur de notre part cette liste ne nous a jamais été adressée » ! Le mépris et la mauvaise foi habituels de la préfecture …

 

-        La mairie est aux abonnés absents depuis la fin de semaine dernière et ne répond plus aux sollicitations des associations, l’élu en charge de la solidarité n’est pas joignable…

 

En conséquence : de plus en plus de personnes se retrouvent sans solutions, et les associations sont débordées par les appels en tous sens.

Un campement est en train de s'installer de nouveau à Rennes, sous la pluie et dans la gadoue, au niveau de l'Auberge de Jeunesse. Plusieurs familles y tentent de survivre, enfants compris.

 

La famille M. dort dans la rue avec ses 5 enfants mais le 115 ne donne rendez-vous que le 28 septembre !! Une mère et son bébé de 3 mois sont également dehors, tout comme un enfant lourdement handicapé : que faut-il pour remplir le critère de « vulnérabilité » du 115 ?!

 

Au total 12 familles et 21 enfants sont aujourd’hui à la rue ou dans des tentes. Or la météo se dégrade et les conditions de vie vont devenir insupportables. D’autres lieux hébergent des femmes célibataires qui deviennent des proies faciles pour les hommes sans scrupules. Sans compter les dizaines et dizaines de personnes isolées qui se font systématiquement refouler de tous les dispositifs, Etat comme Mairie !

 

Deux lieux pouvant accueillir 80 personnes chacun sont libres et disponibles !

 

Mme Kirry, Mme Appéré, vous avez les clés alors mettez les gens à l’abri.

 

Retrouvons-nous tou.te.s devant la Mairie ce mercredi 23/09 à 16h,
avec nos parapluies, pour exiger la mise à l'abri de tou.te.s !

 

LOGEMENTS DIGNES ET PERENNES POUR TOU.TE.S !

 

Art L. 345-2-2 du CASF : "Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence."


Contact : interorga35@protonmail.com