lundi 6 novembre 2017

Communiqué : Après le gymnase, la lutte continue !

La lutte continue ! 

Le premier novembre comme prévu, les associations se sont retirées de la gestion du gymnase du collège Échange, occupé par des migrant.e.s sans hébergement depuis le 8 septembre. La veille, la préfecture avait proposé des hébergements en hôtel à 15 familles soit 18 adultes et 17 enfants. La mairie a pris en charge 4 familles. Un toit c'est un droit a relogé 10 personnes en hébergement solidaire. Il reste encore au gymnase 45 personnes dont 11 enfants, sous la surveillance d'une société de gardiennage pour éviter l'installation de nouveaux arrivants.

Depuis le début de l'occupation, la préfecture a trouvé des places dans un dispositif dédié à 56 demandeurs d'asile accompagnés de 27 enfants. Cette mise en application de la loi grâce à la pression des associations lors de cette occupation, doit désormais se poursuivre...

Le même jour, nous apprenions que l'ouverture de l'accueil de nuit, qui aurait dû intervenir ce 1er novembre, début de la période hivernale, n'aurait lieu que le 1er décembre. 

Pour organiser la protestation contre ce retard incompréhensible, alors que les associations alertent depuis 2 mois sur l'urgence, pour continuer la lutte et réclamer encore l'ouverture d'un lieu d'accueil inconditionnel 24 h sur 24, et toute l'année dont la nécessité n'est plus à démontrer ici et ailleurs, les associations se sont donné rendez-vous le 9 novembre. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant des suites données.

La solidarité matérielle aussi

 Au gymnase : il est désormais impossible de pénétrer dans les lieux sans être inscrit sur la liste de la compagnie de sécurité mais il est toujours possible, à titre individuel, de passer voir nos amis, de les dépanner sur les produits de première nécessité et, surtout, de leur montrer qu'on ne les oublie pas.

Vendredi 10 novembre, 10 h-midi, 14 h- 18 h : chantier solidaire dans les maisons qui sont prêtées aux migrants (rendez-vous à 10 h et 14 h devant l'hôtel de région, rue Patton). Au programme : nettoyage, jardinage, remise en état et installation. Toute contribution est bienvenue : y compris la livraison de repas froid pour les travailleurs ! On peut aussi venir avec sa trousse à outils, du matériel de nettoyage ou de jardinage, etc.

RESTONS MOBILISÉ.E.S !
LA LUTTE CONTINUE !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire